Actualité

Pétition en ligne - NON ! à la privatisation de l'aéroport d'Orly

Publié samedi 17 mars 2018 à 11h04.

Dites non à la privatisation d'Orly ! Signez la pétition en ligne.

NON à la privatisation de l'aéroport d'Orly

Le Gouvernement s’est officiellement engagé sur la voie de la privatisation du groupe Aéroport De Paris (ADP), donc de l’aéroport d’Orly.

Le Ministre des Finances vient en effet d’annoncer que dans la cadre de son projet de loi «Pacte» (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) présenté en Conseil des Ministres, le 18 avril prochain, l’État pourrait céder ses parts majoritaires dans le groupe ADP à un concessionnaire privé, certains précisant même qu’il s’agit du groupe VINCI.

ADP avait pourtant été classé dans la catégorie des « actifs stratégiques » dont l’État doit garder le contrôle.

Ce projet, s’il se concrétisait, aurait des conséquences préjudiciables pour les salariés du Groupe Aéroport De Paris, les acteurs du monde économique de notre territoire, la Région Île-de-France, le Département de l’Essonne, les communes proches de l’aéroport et particulièrement Athis-Mons.

  • Plus de 40% de ces salariés résident directement sur les communes essonniennes du sud de l’aéroport.
  • 1250 salariés d’ADP habitent à Athis-Mons avec leur famille. 
  • Si l’on compte tous les autres salariés des entités publiques et privées qui interviennent sur la plateforme d’Orly (gendarmerie, contrôle aérien, fret, compagnies, sous-traitants…), des milliers d’Athégiens sont concernés.

Si l’aéroport d’Orly et le groupe ADP sont privatisés, la logique de rentabilité et les intérêts financiers passeront avant l’intégration de la plateforme dans son environnement urbain, économique et humain (quel avenir pour la Maison de l’environnement d’ADP à Athis ?).

Nous n’aurons plus de garantie sur le plafonnement des créneaux de vol à 250 000 par an, sur le couvre feu entre 23h30 et 6h du matin, et donc sur les nuisances sonores et environnementales.

La logique de rentabilité foncière prévaudra sur le travail partenarial effectué depuis toujours avec ADP pour l’aménagement des emprises foncières bordant les pistes sur Athis-Mons.

Enfin, la place des pouvoirs dans le fonctionnement de l’aéroport (sécurité des passagers, transports en commun, etc.) sera grandement compliquée.

C’est pourquoi nous demandons à l’État de revenir sur son projet de privatisation et de garder le contrôle du groupe ADP.

Christine Rodier, Maire d’Athis-Mons et conseillère départementale de l’Essonne, a déjà cosigné avec Pascal Picard conseiller départemental, un courrier à Bruno le Maire en ce sens.

Une motion sera votée au prochain Conseil Municipal, comme dans de très nombreuses villes et départements d’Île-de-France.

Une pétition est mise en ligne sur le site de la Mairie d’Athis-Mons afin de permettre aux habitants d’exprimer leur désaccord. Cette pétition sera ensuite envoyée au Premier Ministre.

D’autres modes de mobilisation pourront être envisagés si le gouvernement persiste dans son projet.

DITES NON À LA PRIVATISATION D’ORLY !

Signer la pétition en ligne

Article lu 28274 fois, 373 fois depuis les réseaux sociaux
Dernière consultation le mardi 14 août 2018 à 23:11

Recommander / partager

Permalien



Article 18 sur 17
précédent | suivant

retour à la liste

Article 18 sur 17
précédent | suivant

retour à la liste

Archives

Fil d'actualité (RSS)
Qu'est-ce que c'est ?

Page générée en 1.7977 secondes le 15/08/2018 à 4:52:59
URL : www.mairie-athis-mons.fr/actualite/article_2760.htm

Page vue depuis :