Actualité

Nature en ville / #DuGrisAuVert - « Réintroduire de la nature en ville »

Publié vendredi 16 avril 2021 à 16h00.

Archives : cet article date de plus de 6 mois.

Thibaud TAMIN, Conseiller municipal délégué à la Nature en ville, présente le projet de végétalisation de l’espace public, qui compte de nombreuses actions à mettre en oeuvre dans les prochains mois. Ce projet vise à répondre concrètement aux enjeux environnementaux : qualité de l’air, urgence climatique, sauvegarde de la faune et de la flore existante, renforcement de la biodiversité au sein de notre ville.

-

Végétaliser l’espace public, à Athis-Mons, c’est possible ?

Thibaud TAMIN : C’est non seulement possible, mais c’est surtout vital ! Le projet de végétalisation de la ville s’inscrit dans une prise de conscience collective de notre empreinte écologique et de ses conséquences sur l’environnement. L’objectif est de développer et de pérenniser la nature en ville, de se reconnecter à la nature en créant des coins de verdure dans l’urbain, qui prendraient soin de la terre, des animaux, des gens, embelliraient le quotidien des habitants et tisseraient du lien entre eux.

La nature est partout, il faut prendre soin d’elle, la préserver et développer des espaces verts dans l’urbain, pour gagner en qualité de vie et rendre notre ville plus verte, plus propre, plus agréable, plus respirable, plus belle. Les Athégien·ne·s nous ont élus (aussi) pour ça, pour dessiner une ville plus écoresponsable. Les enjeux écologiques sont aujourd’hui incontournables : l’urgence climatique, la raréfaction des ressources, nous amènent à repenser la ville, à remettre la nature au centre. Il faut débétonner la ville. »

Le projet de végétalisation envisage notamment la création de micro-forêts selon la méthode « Miyawaki ». Kesako ?

Akira Miyawaki est un botaniste japonais de 90 ans aujourd’hui, expert en biologie végétale et professeur à l’université nationale de Yokohama. Il a élaboré et mis en pratique la méthode de reforestation « senzai shizen shokysei », soit la « végétation potentielle naturelle ». Ce dispositif se décline en plusieurs étapes. Une sélection est faite au sein d’une variété de plantes indigènes d’une région. Les graines sont ensuite plantées et mises à germer dans des pépinières. Lorsque les plants ont un ou deux ans, ils sont replantés sur des terrains préparés.

Il s’agit ensuite de planter de nombreuses essences d’arbres différentes sur chaque parcelle (entre 30 et 40 essences différentes natives dans la même zone), afin de maximiser la biodiversité qui pourra s’y installer. Les essences vont de l’arbuste des bocages aux arbres de canopée pour une occupation optimale de l’espace vertical et un plus grand stockage de carbone. Ce qui marche au Japon doit pouvoir marcher à Athis-Mons !

Le projet « Nature en ville » envisage de nombreuses actions. Quelles sont-elles, concrètement ?

Le projet de végétalisation est composé de différents objectifs à mettre en place : végétaliser de manière durable les massifs et les espaces publics en favorisant les principes de la permaculture, favoriser la beauté de la nature, son esthétique, et sa biodiversité dans le paysage urbain, permettre la végétalisation de l’espace public et rendre les espaces verts plus accessibles aux habitants, développer les jardins partagés et solidaires, instaurer l’éco-pâturage ou généraliser l’élagage naturel, préserver et promouvoir la faune locale. Enfin, ce projet c’est aussi permettre la plantation de 500 arbres par an sur la ville. Un premier projet, ambitieux, qui a commencé en avril et pour lequel nous sollicitons les bonnes idées des Athégien·ne·s.

Premiers carrés partagés au parc d’Ozonville
Premiers carrés partagés au parc d’Ozonville

Article lu 13307 fois, 365 fois depuis les réseaux sociaux
Dernière consultation le mercredi 17 avril 2024 à 11:46

Actualité liée

Recommander / partager

Permalien



Article 12 sur 11
précédent | suivant

retour à la liste

Article 12 sur 11
précédent | suivant

retour à la liste

Archives

Fil d'actualité (RSS)
Qu'est-ce que c'est ?

Page générée en 2.3936 secondes le 18/04/2024 à 15:02:18
URL : www.mairie-athis-mons.fr/actualite/article_3541.htm

Page vue depuis :